Le blog des mariages éco-responsables

Comment choisir ses témoins de mariage ?

par Guillaume Parthenay
Comment choisir ses témoins


La vie ne manque parfois pas d’humour. Alors que vous venez de choisir la personne avec qui vous souhaitez vous engager… et que vous avez l’impression (à juste titre) d’avoir fait LE choix de votre existence, il faut maintenant que vous déterminerez les personnes qui seront les témoins privilégiés de cet engagement. Et oui, un choix en implique très souvent un deuxième (et ce n’est qu’un début) ! Alors qui de votre meilleur(e) ami(e), votre frère ou votre cousine vous épaulera pendant les préparatifs, le jour du mariage et les années qui suivent ? Nous vous donnons cette semaine tous nos tuyaux pour choisir le ou la témoin parfait(e).

Témoin : une mission bien plus variée qu’il n’y paraît !


On a souvent tendance à dire qu’en l’absence de Wedding Planner les témoins sont les coordinateurs du jour J… mais leur rôle ne s’arrête pas là !

Un témoin c’est pour la vie !

Optez donc pour des personnes de confiance qui seront à l’heure (et qui vous permettront d’y être) devant la mairie, mais qui seront surtout là tout au long de votre vie pour vous rappeler l’importance et la vérité de votre engagement.

De l’organisation de l’EVJF ou EVG, à l’installation de la salle de réception, de la discussion pour calmer les tensions entre familles au fait de tendre les alliances au bon moment… entourez-vous de personnes qui vous connaissent par cœur et qui sont prêtes à s’investir pour vous.

Au fil des mois de préparation, n’hésitez pas à les solliciter et à être très clairs sur les missions que vous attendez de leur part.

Par conséquent, ce choix ne doit certainement pas être fait à la va-vite !
Prenez le temps d’y réfléchir et d’en parler avec la personne qui partage votre vie (non pas votre colloc’, votre âme soeur). 

Comment choisir ses témoins

 

Les règles à respecter pour choisir son témoin

Sachez que tout le monde ne peut pas devenir votre témoin… et qu’il existe un nombre limité.

Effectivement, à la mairie, il vous faut choisir un, ou deux, témoins maximum chacun.
Ils doivent obligatoirement être majeurs et en situation régulière sur le territoire français, ce qui ne vous empêche absolument pas de choisir un témoin de nationalité étrangère.

Pour la cérémonie religieuse, comme vous pouvez vous en doutez, tout dépendra de votre confession. Dans la religion catholique par exemple, le nombre de témoins de mariage n’est pas limité. 4 seront nommés sur le registre mais plus peuvent ainsi signer. Nous vous invitons quoi qu’il arrive à en parler avec l’officiant.

En ce qui concerne la cérémonie laïque, c’est à vous de l’organiser à votre image et donc d’y donner les contours que vous souhaitez. Le choix du nombre de témoins, de leur âge, etc. vous revient par conséquent complètement. 

Mais, si je devais vous donner un conseil : ne croyez pas que multiplier le nombre de témoins augmentera leur implication, et facilitera proportionnellement votre organisation.. 

Rien ne vous oblige à choisir les mêmes témoins entre les deux cérémonies. 

Allez maintenant ce que ces généralités sont posées… lançons-nous dans la sélection à proprement parler !

Comment choisir ses témoins


Faire un tri sur le volet parmi ses proches


Comme son « titre » l’indique, le témoin est un acteur privilégié de votre union, et donc de votre amour. Ne tombez surtout pas dans le piège de vouloir faire plaisir en attribuant ce rôle particulier à quelqu’un que vous auriez, par exemple, perdu de vue ces dernières années.
Choisissez plutôt quelqu’un qui a déjà été là pour vous dans les bons comme dans les mauvais moments, et qui aura toujours une place importante dans votre vie dans les années qui s’annoncent. 

De même, si votre témoin envisagé(e) ne s’entend pas du tout avec votre futur(e) époux(se), le choix n’est peut-être pas optimal. 

Ne mélangez pas nécessairement les notions de “meilleur ami” et de “témoin”. Si l’un a une importance dans votre vie, l’autre en a une pour votre couple. Si la différence est ténue, elle doit venir en ligne de compte.


Doit-on préférer choisir un membre de sa famille ou un ami ?

Si vous hésitez encore entre un frère, une sœur et un ou une ami(e), vous êtes les seuls à pouvoir trancher. Bien que les liens du sang soient “pour la vie”, ils ne sont pas forcément les plus forts dans ce cas particulier.
La seule question à vous poser serait “quels sont mes rapports réels avec cette personne et que m’apporte-t-elle au quotidien ?

Certains liens fraternels sont tellement fusionnels qu’ils apparaissent comme une évidence. Pour d’autres, des frères de cœur (ou sœurs) semblent avec du recul bien plus proches. 

Il n’y a donc qu’une vérité : la vôtre !

 

Comment choisir ses témoins

 

 

Prenez le temps de la réflexion 

Non, rien ne vous oblige à désigner vos témoins le lendemain des fiançailles. S’il ne faut pas non plus attendre le dernier moment, choisir son témoin de mariage ne doit pas être une décision faite à la légère. 

Et puis essayez d’y mettre les formes, que ce soit dans les demandes… ou bien pour annoncer à vos éventuels amis très proches qu’ils ne feront pas partie de cette liste prisée. 

S’il reste encore des hésitations, souvenez-vous que le rôle du témoin est un job à temps complet. 

Comment choisir ses témoins ? Un job à part entière

Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de la complexité et la pluralité des missions inhérentes à ce rôle.

Imaginez plutôt, ils devront : 

  • Organiser votre enterrement de vie de célibataire
  • Vous ramener vivant et avec toutes vos dents de cette expédition
  • Gérer vos appréhensions, vos angoisses organisationnelles en vous rassurant 
  • Vous donner des bons conseils pendant les préparatifs
  • Arrondir les angles entre les 2 familles la veille du mariage (et oui ça arrive)
  • Coordonner le Jour J en l’absence de wedding planner
  • Arroser vos fleurs et nourrir vos chats pendant le voyage de noces (bon là c’est du bonus)
  • Vous rappeler pour le reste de votre vie pourquoi vous vous êtes marié(e) et la sincérité de votre engagement. 

Par conséquent, vous devez être sûre que ces personnes seront bien présentes du début à la fin, et qu’elles ne mettront pas leur téléphone en silencieux à la moindre difficulté.

Bon… vous avez un nom (ou plusieurs) en tête ?
Détaillons avec un peu plus d’attention ses missions pour voir comment votre témoin idéal devrait pouvoir vous accompagner. 


Les missions du témoin : avant le mariage


Organiser son mariage peut être une source d’anxiété et de stress. Vos témoins doivent donc être des personnes chaleureuses, à l’écoute, qui vous connaissent par cœur.
Ils doivent être capables de trouver les mots pour vous apaiser, vous encourager, vous accompagner et si possible vous permettre de vous relaxer.

Les temps de partage et de détente sont primordiaux dans l’organisation de ce jour si particulier (et c’est bien à ça que servent les EVG et EVJF).

En fonction de vos besoins, n’hésitez pas à les solliciter et impliquer dans l’organisation de votre mariage.
Ils doivent s’intéresser au déroulé de la journée, à vos choix de décoration (fleurs séchées ou fleurs fraîches ?) et à tous les petits détails qui rendront votre grand jour unique (cravate ou nœud papillon ? Dos-nu ou belle dentelle ?).

Ils doivent pouvoir vous conseiller, comme par exemple le jour de vos essayages de tenues, vous soutenir sans jamais vous juger. Choisissez des personnes habituées à vous dire les choses sans filtre. La confiance et l’honnêteté seront alors les qualités à privilégier. 

Comment choisir ses témoins ? Un supporter !


Lors des dernières semaines de préparation au mariage, vos témoins sont un peu vos doubles, votre relais. Ils vous aident à réaliser ce que vous n’auriez pas le temps de faire seuls. Mais n’oubliez pas que vous êtes les maîtres à bord. Évitez donc les caractères trop directifs, si vous avez tendance à vous effacer devant eux… il s’agit de votre union !


Aussi, évitez les personnes que vous jugez trop inactives. Le volontariat et la proactivité seront des qualités que vous recherchez.


Les missions du témoin : pendant la cérémonie et le jour du mariage 


Arrivés dès la veille pour vous aider, au besoin, à mettre en place la salle et décorer le lieu de cérémonie laïque, les témoins seront un réel élément clé de la réussite de votre journée de mariage. 

Vous devez pouvoir leur confier les yeux fermés des tâches très importantes :

  • Arriver à l’heure à la mairie
  • Vous aider à ne rien oublier
  • Faire votre nœud de cravate (si vous en avez une bien évidemment)
  • Penser aux alliances 
  • Imaginer des animations pour la soirée, et avoir coordonné des surprises avec les invités  
  • Être votre voix auprès des prestataires
  • Être présent à vos côtés et anticiper tout petit couac (vous ne les remarquerez même pas) 
  • Préparer un discours et être à l’aise face au public
  • Raccompagner avec vous les invités non conviés au dîner, à la fin du vin d’honneur
  • Fermer la salle le soir si vous êtes déjà partis… 

Les missions du témoin le jour J

 

Les missions du témoin : après le mariage


Il est primordial que vos témoins croient en votre engagement et surtout en votre couple. Ils seront là pour vous rappeler mois après mois les raisons qui vous ont poussé à vous marier. C’est sur eux que vous devez pouvoir compter en cas de doute, de léger moins bien (car oui, ça peut arriver).


Pour résumer votre témoin sera un peu un super organisateur, un psy, un ami, un confident, un allié.

Si vous avez pensé à une ou deux personnes en lisant ces lignes… n’hésitez plus ! Vous connaissez le nom de vos témoins (et vous avez de la chance de compter quelqu’un comme ça dans votre entourage). 

 

Et le garçon et demoiselle d’honneur dans tout ça ? 


Votre liste est encore trop longue après tous nos conseils ? On a pourtant essayé de dresser le portrait du témoin idéal, sans la moindre retenue. 

Et bien vous pouvez d’une certaine manière allonger votre liste de personnes “à rôle” en choisissant des garçons et des demoiselles d’honneur. 

S’ils ne signeront pas les registres, ces convives bénéficieront d’une certaine forme de reconnaissance de votre part.

De manière globale n’hésitez pas à solliciter vos proches pour vous aider dans l’organisation et la mise en place de vos noces (officiant, décoration, coiffure, photos, cuisine, etc.). 

Mais qu’on soit clair… si votre entourage vous aime, il n’a pas besoin d’une reconnaissance particulière ce jour là ! 

Ne choisissez pas votre témoin de mariage avec des contraintes familiales en tête ou avec la peur de ne pas froisser l’un de vos amis. C’est une erreur plus fréquente qu’on ne le pense et qui ne sert finalement à aucun des partis.

 

Si vous désirez aller plus loin, maintenant que vous êtes entouré(e)s d’une véritable Dream Team :

– Les 10 meilleurs conseils pour bien commencer l’organisation d’un mariage
– Comment organiser un mariage en 10 étapes
– Comment organiser un mariage éco-responsable ? 

Vous devriez aussi aimer :

Laissez un commentaire